Articles

Affichage des articles du juin, 2011

Conférence publique de à l’Enam

Héribert –Label Adjovi expose sur : « la diplomatie béninoise à l’ère du changement »

Le journaliste et chroniqueur international Héribert-label Adjovi a exposé aux étudiants de la Diplomatie et relation internationale de l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (Enam) le mercredi 25 mai 2011. C’était sur le thème « la diplomatie béninoise à l’ère du changement », l’intitulé de son essai

En 120 minutes, le chroniqueur international a travers deux grands questionnements notamment : Pourquoi avoir choisi le thème « la diplomatie béninoise à l’ère du changement » et « De quoi parle-t-il » à trituré les changements et dynamisme qui sont opérés dans ce département sensible et considérable de l’Etat béninois. Développant le premier questionnement, le journaliste explique qu’il lui a semblé comme un appel, de laisser à la postérité un témoignage de ce qu’il a entendu et vu durant ces cinq dernières années qui constituent d’activités intenses sur le plan diplomatique. Ce thème e…

2ème édition de cinéma dans la cité

Le film « l’espoir d’une vie » lance les projections

Dans le cadre de la deuxième édition du festival « cinéma dans la cité » qui va durer une dizaine de semaines, le film « l’espoir d’une vie » a ouvert les projections samedi dernier à l’Institut français de Cotonou. C’était au cours d’une cérémonie qui a réuni d’importantes personnalités du monde artistique et de la santé béninoise.

D’une durée de 27 minutes, le film « l’Espoir d’une vie » est une sensibilisation sur le dernier miracle de la science concernant la transmission du Vih/Sida. Tournée dans des conditions techniques et professionnelles avec des acteurs appropriés dont entre autres Arnauld Béhanzin, Jean-Pierre Zinko, Lydie Choky « l’espoir d’une vie » est l’histoire d’un couple porteur du virus du sida mais qui attend un bébé. La magie était de montrer comment la femme malade du sida peut accoucher d’un enfant sain. Le film sensibilise sur les démarches à suivre pour que cela soit une réalité. Initié par Gangan Prod, le 21 …

Projet Waba 2012

Une soixantaine d’artistes attendus

Dans le cadre de l’atelier de résidence dénommé « Waba 2012 », plus d’une soixantaine d’artistes plasticiens toute catégorie confondue du Bénin et de la France sont attendues en janvier 2012 à Cotonou. Le président de l’Association Elowa Bénin, coordonnateur du projet Waba aux côtés de Nicolas Dupeyron, président de l’association des artistes plasticiens de Belleville, Paris et des ateliers d’artistes de belleville, créé depuis 1988, étaient face à la presse il y a quelques semaines dans les locaux du Centre culturel artisttik afrika.

Les ateliers portes ouvertes Waba/Belleville 2012, permettent aux artistes plasticiens de se donner la main. Pour Rafy Oketola, le projet Waba, c’est des échanges entre artistes plasticiens béninois et français. Ce projet assure disait-il, la visibilité et la promotion des artistes participants. Le projet permet également aux artistes confiait-il, de se rapprocher de leurs populations qui sont souvent ignorantes de l’ex…

Théâtre à l’école

« Les précieuses ridicules » de Molière en spectacle

Dans le cadre des spectacles comptant pour le projet Théâtre à l’école 2011, les élèves de l’Ecole secondaires des métiers d’art (Esma) d’Abomey-Calavi ont joué la pièce « Les précieuses ridicules » de Molière. C’était le samedi 21 mai 2011 au Centre culturel français de Cotonou.

Mise en scène par Fidèle Anato, la pièce « les précieuses ridicules » nous plonge dans une famille où les enfants rien que des filles refusent, hésitent et dans un embarras de choix de se marier. L’homme idéal, le prince ou le vaillant soldat rechercheraient-elles ? Pendant 60 minutes environs, et dans un français soutenu quand bien même les enfants ne sont souvent pas à la hauteur de la prononciation et de l’expression, « Les précieuses ridicules » accroche et séduit le spectateur par le message des paroles qui font souvent rire. Arrogantes, enfants chéris à Papa, les précieuses se retrouveraient face aux prétendants de moralité douteuse mais apologistes et …