Articles

Affichage des articles du janvier, 2010

1ère édition du Festival Sekanami

Image
16 concerts avec plus de 400 artistes venus de huit pays du monde

Les locaux de l’hôtel du port ont servi de cadre vendredi dernier à la conférence de presse du comité d’organisation de la première édition du Festival international des musiques du monde et des cultures vivantes d’Adjarra dénommé « Sekanami ». Il s’est agi pour ceux-ci de présenter l’événement et toute sa programmation puisque ceci démarre du 20 au 27 février 2010. C’était en présence de Galiou Soglo, ministre de la culture, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (Mcapln).

16 concerts et spectacles gratuits avec plus de 400 artistes en provenance de 8 pays du monde, c’est en substance, la qualité et la particularité du 1er Festival international des musiques du monde et des cultures vivantes d’Adjarra dénommé « Sekanami "nouvelle formule". « La première édition fut en réalité lancée sur Porto Novo en 2005 - nous avons décidé de professionnaliser le mode de production du Festival…

Discographie béninoise

Image
Cormellia présente son nouvel album


La chanteuse béninoise à la voix du rossignol Cormellia est de retour. Elle a sorti son deuxième album intitulé « Didé », ou « lêve-toi, il est l’heure ». Cela vient cinq ans après le premier album intitulé « Destinée ». Ce dernier est composé de 9 titres notamment : « Didé » qui donne son nom à l’album, « Ifé mi », « Midakpé », « La quarantaine », « Leblanou », « Vers l'unité », « Mi dja ya », « Didé » (instrumental) et «Vers l'unité ». Chanté en langues Fon et Yoruba (locales) et Française, l’opus est de tendance variée. La cérémonie de présentation s’est jeudi 14 janvier 2010 à la Casserole du Sheriff. De son vrai nom Cécile Adjibi, Cormellia est originaire du Bénin. Elle s’est consacrée depuis son plus jeune âge à la musique. Sa générosité active est sa meilleure façon d’aider ses frères et sœurs humains mais sa voix est pour elle sa meilleure manière de louer Dieu. Elle commence à se distinguer dans la chorale Adjogan et continue à son …

Meilleur artiste de tournée mondiale 2009

La Star béninoise Angélique Kidjo, plébiscitée !

Une des plus grandes stars de la musique mondiale, Angélique Kidjo donne un concert dans le cadre du Festival Celtic Connections 2010.

Après son dernier concert il y a une décennie, Angélique Kidjo donne de nouveau un concert au Celtic Connections en Ecosse. Typique de la haute tenue des engagements profil que ses 49 ans de tournée entre les capitales du monde en 2009 étaient un concert en hommage à Nelson Mandela à New York, sorties au festival de Rio de Janeiro et à Paris, spectacles à l'Opéra de Sydney et Barbican de Londres, un rôle dans un théâtre multimédia spectaculaire à Rome et à (retour à New York pour celui-ci) une représentation à l'Assemblée générale des Nations Unies pour célébrer la Journée des Nations Unies. En Mars la chanteuse Béninoise d'origine a été intronisée au Temple de la renommée Afropop aux côtés de Harry Belafonte, et le mois dernier, elle était à Cape Town à se produire lors du tirage de 2010 …

Grand prix du Festival Quintessence 2010

Image
Le film « l’Absence » de Mama Keita lauréat !

A l’issue de la délibération du jury de long métrage de la 8ème édition du Festival international de Film de Ouidah, dénommé « Quintessence », c’est le film intitulé « L’absence » du franco-guinéen Mama Keita qui a été lauréat. Le Festival s’est déroulé à Ouidah du 07 au 11 janvier 2010.

« Mama, Keita ! Tu es bon ! Mama, Keita ! Tu es bon ! ». C’est par ces cris de joie et de reconnaissance à la qualité de la réalisation du Film « l’Absence », que les étudiants de l’Université d’Abomey-Calavi, réuni dans le groupe dénommé « Club des étudiants amis de Quintessence » ont soutenu et applaudi le lauréat, Mama Keita. Sortie en 2007, le film « l’Absence » de Mama Keita dure 82 minutes. En résumé, c’est l’histoire, de Adama, jeune poytechnicien qui est revenu dans son pays natal, le Sénégal, après de brillantes études effectuées en France et une absence de plus de quinze ans. Il a été alarmé par un télégramme qui lui apprend la soudaine dégra…

Fête nationale Vodoun 2010

Ouidah réclame une célébration éternelle

La communauté Vodoun du Bénin a célébré le dimanche 10 janvier dernier, la fête nationale des religions endogènes. Plusieurs couvents et villes sont restés en effervescence. A Ouidah, le Maire Sévérin Adjovi était aux côtés du chef de culte voudoun Dagbo Hounon Tamadjrèhoukpon II.

Comme Dassa, ville de pèlerinage des chrétiens catholiques du Bénin et du monde, Sème, celle de pèlerinage des christianistes célestes du Bénin et du monde, Ouidah doit être la ville de fête vodoun. C’est ce qu’on peut retenir des déclarations du Maire Sévérin Adjovi et du chef de culte voudoun Dagbo Hounon Tamadjrèhoukpon II à l’occasion de la célébration tenue à la plage de ouidah. C’est une cérémonie qui a réuni toutes les confessions endogènes du vodoun tels que : Kokou ; Zangbéto ; Thron ; Sakpata ; Gambada etc. 25% des participants à cet événement étaient des communautés occidentales. C’est par les bénédictions de paix, joie, prospérité, amour et union que…

8ème édition du Festival Quintessence

Le Film « Pim-Pim Tché » de Jean Odoutan a ouvert les projections

La 8ème édition du Festival international de films de Ouidah dénommé « Quintessence » a démarré le jeudi 07 janvier dernier et prendra fin ce lundi 11janvier 2010. A l’ouverture du Festival, c’est le dernier film du réalisateur béninois, délégué général de Quintessence, Jean Odoutan qui a ouvert les projections.

La charité bien ordonnée commence par soi-même. C’est cette expression dont a fait usage à l’ouverture de festival international de films de Ouidah, « Quintessence », le délégué général Jean Odoutan. Acteur, producteur, réalisateur, bref un homme à tout faire, Jean Odoutan a programmé hors-compétition et en exclusivité sa dernière sortie cinématographique intitulée : « Pim Pim- Tché ou Toast de vie ». D’une durée de 86 minutes, le film est produit par le label 45Dlc (France)/Tabou-Taba films. En résumé, « Pim Pim-Tché » est une pimbêche bois d’ébène de 17 harmattans. Une bombe à tout point de vue, véritable virtu…

1ère édition de la « nuit des journalistes culturels béninois »

Image
Hector TOVIDOKOU a placé la barre très haute !

(La fête a été belle)

Et c’est désormais une réalité. Désormais et chaque année, on parlera de la nuit des journalistes culturels du Bénin ». La première édition s’est déroulée samedi 02 janvier à l’Hôtel Bénin Horizon, sis dans la rue de la Pharmacie Cadjehoun. D’une capacité de 100 places, d’un décor high classe et d’un système de climatisation exceptionnel, le restaurant « Tado » de l’hôtel Bénin Horizon avec son équipe de service ont imprimé une chaleur toute particulière à la cérémonie festive des journalistes culturels.

« Il fallait le faire. Il était urgent qu’une initiative du genre vienne coter les journalistes spécialisés dans l’animation des événements festifs notamment ceux culturels. « La nuit des journalistes culturels béninois » a été initiée pour reflechir autrement sur l’animation culturelle et trouver les voies et moyens pour rendre le secteur dynamique. C’est aussi une manière de sacrifier à la tradition des …